Dans un interview paru dans le Midi Libre en date du 17 mars dernier, Jean-Pierre Moure annonce l’inauguration, cet été, de la statue de Mao, initialement commandée par Georges Frêche qu’il a remplacé à la présidence de la Communauté d’Agglomération de Montpellier.

Nous lui demandons d’ajourner ce projet et d’engager, au lendemain des législatives, un débat public afin que les Montpelliérains puissent s’exprimer sur ce sujet.

Nous avions, dés juillet 2010, annoncé, dans le cadre d’un collectif citoyen avec José Bové, que nous nous opposions à l’érection de la statue de Mao.

Les raisons de cette opposition sont évidentes et partagées par nombres de citoyens démocrates de tous horizons politiques. Il apparait, en effet, impensable de rendre un hommage public, avec de l’argent public, à un homme dont le régime totalitaire a été directement responsable de dizaines de millions de morts.

Depuis 2010, beaucoup de choses ont changé localement. Georges Frêche est décédé, le sculpteur également. Une gouvernance nouvelle s’exerce à la tête de la Communauté d’Agglomération de Montpellier avec Jean-Pierre Moure qui, depuis son élection, a su démontrer qu’il pouvait être un homme de consensus et d’apaisement.

Depuis 2010, beaucoup de choses ont aussi changé dans le monde. Les révolutions du printemps arabe, les terribles massacres qui ensanglantent la Syrie depuis 1 an, nous rappellent que le combat pour la démocratie n’est pas un sujet d’histoire, mais bien un engagement politique de chaque jour ; un engagement que paient encore aujourd’hui des milliers de chinois réprimés, emprisonnés et pour certains du prix de leur vie.

Oui les choses ont beaucoup changé à Montpellier et dans le monde.

De surcroît, nous sommes à la veille d’un possible changement majeur pour la politique de notre pays. Un changement pour lequel l’ensemble des forces de la gauche et de l’écologie militent ardemment.

Jean-Pierre Moure avait pris la mesure du risque politique qu’aurait constitué l’inauguration par un élu socialiste d’une statue de Mao à quelques semaines de l’élection présidentielle. Je lui sais gré d’avoir ajourné cette inauguration initialement prévue au mois de février.

Au-delà de la mesure d’apaisement, cet ajournement devait  permettre, une fois passées les échéances électorales de mai et juin prochains, de soumettre ce projet au débat citoyen ; un débat si cher au nouveau Président de l’Agglomération.

Aujourd’hui, je demande à Jean-Pierre Moure de s’inscrire dans cet agenda et de ne pas provoquer de polémiques inutiles qui ne feraient qu’affaiblir son candidat  François Hollande et, au-delà, la gauche dans son ensemble.

L’heure n’est pas aux polémiques, mais au rassemblement.

Eriger une statue de Mao dans une ville n’engage pas la responsabilité que d’un élu aussi éminent soit-il. Elle engage tous ses habitants qui auront à en assumer collectivement le sens politique et historique.

Dans cet esprit, je propose que le Conseil d’Agglomération se saisisse de cette question et se prononce pour qu’un véritable débat public soit engagé avec les Montpelliérains après le mois de juin.

Partager/Marquer
Read more Commentaires fermés sur Statue de Mao : Organisons un grand débat citoyen