Enquete publique Agglo
Avec la ligne 5, TaM et l’Agglo ont fait un premier pas vers la démocratisation de l’accès aux données numériques publiques. Cela est suffisamment rare à Montpellier pour être signalé et salué.
On peut certes regretter que les documents mis en ligne ne soient pas téléchargeables.
Mais retenons l’essentiel. Après des années de culture de l’opacité et de la rétention des dossiers techniques et administratifs, les collectivités montpelliéraines s’engagent enfin dans le sens d’une réelle transparence de la donnée publique. C’est heureux.
L’accès libre à l’ensemble des données numériques des collectivités, la transparence totale quant à l’usage de l’argent public : voilà de nouvelles exigences démocratiques qui doivent être mises au coeur du prochain débat en vue des élections municipales.
Chacun pourra compter sur les écologistes pour défendre ces nouvelles avancées et les mettre en pratique au plus vite. Je m’y engage personnellement.
Manu Reynaud
Europe Ecologie – les Verts participera officiellement à la l’enquête publique dans les prochains jours 
Pour information : le dossier d’enquête publique a été mis en ligne pour être téléchargé sur le site de Vélocité, Merci à Michel Julier pour la mise en ligne
Partager/Marquer
France_BLeu_herault_sondageLes premiers éléments du sondage commandé par le Parti Socialiste et diffusé par France Bleu Hérault aujourd’hui offre  de nombreux enseignements même s’il convient d’adopter la plus grande prudence pour un sondage réalisé un an avant les élections.
Si on devait retenir trois enseignements :

– l’expression d’une demande d’écologie

Tout d’abord, et ce n’est pas une surprise, on peut constater que les montpelliérain-es ont une vrai attente pour l’écologie : 19% des intentions de vote à Montpellier, c’est mieux que le meilleur résultat dans toutes les municipales.
Cela prouve l’attente de nos concitoyens dans les politiques écologiques pour la ville aux antipodes de la situation des élu-es écologistes dans l’opposition au conseil municipal.

– le risque d’un éclatement et d’un concours d’égo

Pour les candidats socialistes, on peut retenir qu’aujourd’hui les montpelliérain-nes sondé-es ne placent pas parmi les candidat-es déclaré-es au PS de personnalité qui se détache.
Au moment où la gauche et le PS en particulier est dans une situation très difficile avec des taux d’insatisfaction inégalée, et des élections partielles perdues les une après les autres, la gauche au premier comme au second tour conserve à Montpellier une très large longueur d’avance comme si, quoiqu’il arrive, et même dans une crise aussi grave que traverse le pays, les représentant-es de la gauche locale n’avaient pas à se soucier à faire campagne car les montpelliérain-nes voteraient de toute façon pour eux.
Ce serait une très mauvaise interprétation du sondage, car l’on sait ce qu’il arrive quand la certitude du résultat commande les stratégies : c’est synonyme de division.
C’est ce que prouve le sondage : diviser vous mais vous gagnerez.
Cela ne laisse la place qu’à la question du casting, quelque soit les qualités des personnalités, et rien pour le projet.

– la nécessité de mettre le projet au centre du débat et d’organiser des primaires ouvertes 

Aujourd’hui, devant ces premiers éléments du sondage, l’heure doit être plus que jamais à la réflexion et au débat sur le projet porté.  Cela prouve la nécessité d’organiser au plus vite des primaires citoyennes à Montpellier et dans l’agglomération qui permettront de confronter des projets.
L’attente des montpellierain-nes et des habitant-es de l’agglo sont grandes : Montpellier est aujourd’hui la capitale nationale du chômage. Les habitant-es, les élu-es doivent se ré-interroger avant tous sur les propositions et non pas un triste concours de beauté et d’égo.
Ce sondage est un risque, c’est aussi une chance si les responsables politiques savent en faire l’analyse en organisant au plus vite des débats et des primaires ouvertes.
Read more Commentaires fermés sur Sondage du PS à Montpellier : plus que jamais il faut une primaire à gauche