Nous vous proposons de nous retrouver demain lundi à 19h00 devant l’ex-cinéma le Royal pour un moment de recueillement et réunissons 134 bougies pour illuminer une dernière fois les marches de ce cinéma populaire qui aura marqué des générations de montpelliérains.
sur facebook : 
 
Mots d’adieu, évocation des premières « fêtes du cinéma » à Montpellier, souvenirs de soirées en amoureux ou en famille, retransmission en direct du Metropolitan Opera de New-York,  nous avons toutes et tous quelques chose à dire et à partager à propos de ce qui fut la plus belle salle de cinéma montpelliéraine.

Faites-vous photographier avec votre message personnel inscrit sur un carton (ou affichette, ou toute création de votre choix…) et postez-la directement sur le mur Facebook

Et rendez-vous lundi 26 à 19:00 devant le cinéma pour toutes celles et ceux qui le peuvent. Le matériel nécessaire sera à votre disposition sur place pour que, vous aussi, vous puissiez offrir un dernier carton au Royal, et en garder un souvenir.

Bon week-end, à demain lundi !

Partager/Marquer

En mars dernier, Corinne Lepage écrivait dans le Huffington Post : « Faire de la politique autrement. Il est devenu impossible d’utiliser cette formule tant elle a été galvaudée par les plus grands opportunistes et cyniques de la politique pour faire pire que leurs prédécesseurs. »

Je crains que l’analyse de l’ancienne ministre de l’écologie d’Alain Juppé, désormais Présidente du Rassemblement citoyen – Cap 21, ne soit souvent vérifiée.

Les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher ont bouleversé les Français, réveillé leurs consciences citoyennes et rappelé leur attachement aux valeurs de la République, une et indivisible. Cet appel à la cohésion nationale a obligé les politiques à mettre de côté leurs postures tactiques et leurs réflexes politiciens. Tant mieux.

L’image de la France du 11 janvier 2015 fut belle, le comportement de François Hollande irréprochable, le discours de Manuel Valls à la fois juste et fort. Et après ? « La France ne sera plus la même » nous promettent les commentateurs. La classe politique va devoir changer, faire de la politique autrement.

Attention ! Car les Français ne sont pas dupes. Ils connaissent la rengaine par cœur. On leur a joué tellement de fois…

Ayons la décence de ne pas retomber dans les travers de la communication outrancière ! Mettons plutôt en actes de nouveaux comportements ! Respectueux du pluralisme et de la diversité des opinions

Candidat aux prochaines élections départementales sur le canton de Montpellier III, je ne me contenterai pas de m’adresser aux électeurs ou de faire connaître par voie de presse mes propositions.

Je proposerai de rencontrer les autres candidats, sans exclusive

Je proposerai à chacun des autres candidats déclarés, sans exclusive, de nous rencontrer afin de mieux nous connaître et de contribuer, ensemble, à créer les conditions d’un débat démocratique apaisé, serein et respectueux.

Cette proposition est bien modeste évidemment. Futile railleront certains. Je la crois toutefois élémentaire si nous voulons consolider, sur le terrain, les valeurs de la République.

La démocratie, ça commence par le respect de l’autre.

Avec la fin de l’Agglomération, Philippe Saurel a décidé d’en finir également avec les Maisons d’Agglomération. Les (quelques) services seront rendus dans les mairies et les personnels seront redéployés. Enfin !

Enfin, il sera mis un terme à l’un des gaspillages d’argent public les plus spectaculaires de l’ère Frêche. Avec ses Maisons, le grand Georges faisait joujou pour marquer son territoire et préparer ses conquêtes (qui finirent toutes par des retraites …). Rappelez-vous l’épisode abracadabrant de cette Maison d’Agglo inaugurée à Saint-Clément-de-Rivière, en dehors de l’Agglomération ! A coup d’achats ou de locations d’immeubles, il jouait au Monopoly avec l’argent du contribuable.

Une fois les Maisons installées, il jugea nécessaire de les jalonner avec des panneaux d’un orange criard, aussi élégants que des panneaux publicitaires de zone commerciale. Une contribution remarquée à la mise en valeur des paysages montpelliérains !

Une fois jalonnées, il fallut bien donner un semblant d’utilité à ces Maisons d’Agglo. Distribution de conteneurs à compost, vente de tickets TaM, vente de tickets de foot. Du grand n’importe quoi !

Un grand n’importe quoi qui aura coûté plusieurs millions d’euros aux contribuables montpelliérains.

Gageons que cette économie permettra au Président Saurel de respecter l’engagement maintes fois répété du candidat Saurel de ne pas augmenter les impôts durant son mandat. Chiche !