C’est avec consternation que je viens d’apprendre la décision de la Commission Nationale d’Aménagement Commercial d’autoriser le méga projet Ode à la Mer, et ce malgré les recours de nombreux acteurs de la société civile : riverains, associations de protection de l’environnement, commerçants indépendants

Cette autorisation a été rendue en dépit du bon sens.

Ode à la mer est un projet absurde :

Absurde, parce qu’inutile sur le plan économique : notre Métropole n’a pas besoin de 60.000m2 de surfaces commerciales de plus, alors qu’Odysseum n’arrive pas à être rentable faute de clients et que les commerces de centre-ville ferment les uns après les autres. Que pourra bien apporter un énième centre commercial à part des destructions d’emplois et des dépôts de bilan ?

Pour 1 emploi créé dans les zones commerciales, 3 emplois sont détruits dans le centre-ville.

Voilà le résultat de décennies d’abandon au profit des zones commerciales que les collectivités ont aménagé avec l’argent des contribuables. Odysseum a mis à genoux l’activité du centre-ville. Avec le projet de méga zone commerciale Ode, sur la route de la mer, c’est un coup fatal qui pourrait lui être porté. Ode c’est Odysseum en plus gros, à 5 minutes de Port Marianne.

Absurde parce que nos modes de consommation évoluent. Il est temps que les acteurs économiques l’accompagnent. Ode se veut précurseur : autrement dit : il s’agira d’un mélange entre Disneyland et un temple de la consommation. A l’heure des circuits courts et du retour aux commerces de proximité, ce centre commercial est en décalage total avec les enjeux sociétaux et économiques de demain.

Mesdames, Messieurs de la CNAC, cessez d’autoriser n’importe quel projet, même le plus néfaste pour notre territoire ! Vous n’êtes pas des machines à dire oui, sous la tutelle des promoteurs immobiliers et dans l’ombre des petits arrangements politiques. Vous êtes là pour protéger notre territoire et veiller à ce que la France de demain ne soit pas une immense dalle de béton. Il est temps de réagir et tenir compte de l’avis des citoyens !

—-

Pour aller plus loin :

Stop Ode ! Vite un plan Marshall pour le centre-ville ! publié en mars 2015

« Ode m’a tuer » publié en décembre 2014

Partager/Marquer