Cité des métiers : il est encore temps de dire stop !

By in Actualités on 21 octobre 2012

Cela fait plus de 10 ans que le projet de construction d’une nouvelle mairie a été engagé. Cela fait maintenant 1 an que le site de l’ancienne mairie a été abandonné. Et la Ville ne sait toujours pas quoi faire de cette friche en plein centre-ville ! Nous sommes fin 2012 et aucun projet n’a été arrêté. La Ville continue de porter ces terrains, ces bâtiments ; ce qui représente une charge pour nos finances municipales déjà grevées par les 130 millions d’euros investis dans la construction de la nouvelle mairie.

Il n’y a pas aujourd’hui de véritable stratégie pour valoriser ce foncier en centre-ville et ainsi éponger une partie de la facture de la nouvelle mairie.
Au lieu de cela, l’adjoint au maire en charge du commerce nous propose d’engager de nouvelles dépenses en installant, dans l’ancienne mairie, une « cité des métiers ».

Une cité des métiers : qu’es aquo ?

Une antenne de Pôle emploi ? Un ersatz des centres d’information et d’orientation du Ministère de l’Education Nationale ? Un doublon de la cyberbase de l’Agglomération ? Un triplon des dispositifs d’aide à la formation profesionnelle gérés par la Région ? Peut-être un peu de tout cela à la fois ?
Une chose est certaine : ce projet n’est pas du ressort d’une municipalité. Il engage des compétences qui relèvent aujourd’hui, et sans doute encore plus demain, de la Région, collectivité chef de file des politiques en matière d’emploi et de formation professionnelle.
Cette réalité ne peut être ignorée. Pas plus que l’orientation donnée par François Hollande pour que la nouvelle réforme de la décentralisation contribue à clarifier la répartition des compétences entre collectivités.
Dans ce contexte et alors que les finances municipales sont exsangues, il n’est pas acceptable d’engager l’argent des montpelliérains dans un projet aussi éloigné des compétences fondamentales de la Ville.
Heureusement, il est encore temps de dire stop ! Le conseil municipal souverain peut parfaitement retoquer cette nouvelle dépense lors du prochain débat d’orientation budgétaire.
Aussi, j’en appelle à tous les conseillers municipaux soucieux du bon usage des finances locales afin qu’il soit mis au coup d’arrêt à ce projet à la fois dispendieux et inadapté aux enjeux des politiques publiques de l’emploi en région.
Les contribuables montpelliérains vous en seront reconnaissants !
Partager/Marquer

Comments are closed.