Sondage du PS à Montpellier : plus que jamais il faut une primaire à gauche

By in Actualités on 24 avril 2013
France_BLeu_herault_sondageLes premiers éléments du sondage commandé par le Parti Socialiste et diffusé par France Bleu Hérault aujourd’hui offre  de nombreux enseignements même s’il convient d’adopter la plus grande prudence pour un sondage réalisé un an avant les élections.
Si on devait retenir trois enseignements :

– l’expression d’une demande d’écologie

Tout d’abord, et ce n’est pas une surprise, on peut constater que les montpelliérain-es ont une vrai attente pour l’écologie : 19% des intentions de vote à Montpellier, c’est mieux que le meilleur résultat dans toutes les municipales.
Cela prouve l’attente de nos concitoyens dans les politiques écologiques pour la ville aux antipodes de la situation des élu-es écologistes dans l’opposition au conseil municipal.

– le risque d’un éclatement et d’un concours d’égo

Pour les candidats socialistes, on peut retenir qu’aujourd’hui les montpelliérain-nes sondé-es ne placent pas parmi les candidat-es déclaré-es au PS de personnalité qui se détache.
Au moment où la gauche et le PS en particulier est dans une situation très difficile avec des taux d’insatisfaction inégalée, et des élections partielles perdues les une après les autres, la gauche au premier comme au second tour conserve à Montpellier une très large longueur d’avance comme si, quoiqu’il arrive, et même dans une crise aussi grave que traverse le pays, les représentant-es de la gauche locale n’avaient pas à se soucier à faire campagne car les montpelliérain-nes voteraient de toute façon pour eux.
Ce serait une très mauvaise interprétation du sondage, car l’on sait ce qu’il arrive quand la certitude du résultat commande les stratégies : c’est synonyme de division.
C’est ce que prouve le sondage : diviser vous mais vous gagnerez.
Cela ne laisse la place qu’à la question du casting, quelque soit les qualités des personnalités, et rien pour le projet.

– la nécessité de mettre le projet au centre du débat et d’organiser des primaires ouvertes 

Aujourd’hui, devant ces premiers éléments du sondage, l’heure doit être plus que jamais à la réflexion et au débat sur le projet porté.  Cela prouve la nécessité d’organiser au plus vite des primaires citoyennes à Montpellier et dans l’agglomération qui permettront de confronter des projets.
L’attente des montpellierain-nes et des habitant-es de l’agglo sont grandes : Montpellier est aujourd’hui la capitale nationale du chômage. Les habitant-es, les élu-es doivent se ré-interroger avant tous sur les propositions et non pas un triste concours de beauté et d’égo.
Ce sondage est un risque, c’est aussi une chance si les responsables politiques savent en faire l’analyse en organisant au plus vite des débats et des primaires ouvertes.
Partager/Marquer

Comments are closed.