Primaires citoyennes à Montpellier : faisons vivre le débat à gauche !

By in Actualités on 4 juin 2013

logo Mtp

Le 3 mars dernier, un groupe de militants et d’élus écologistes proposait d’organiser des primaires Ville Agglo en vue des prochaines élections municipales.

L’objectif : faire vivre le débat d’idées à gauche et confronter des projets pour la Ville et l’Agglo.

Cette semaine, le Parti Socialiste pourrait se prononcer en faveur de l’organisation de primaires citoyennes à Montpellier.
Cette hypothèse va dans le bon sens.

Une primaire citoyenne, c’est l’occasion de dépasser les stratégies d’appareils politiques pour s’adresser à tous les citoyens. C’est un moment propice aux débats. Des débats pour clarifier les priorités de chacun, ce qui peut nous opposer comme ce qui peut nous rassembler.

Une primaire citoyenne ne doit pas se réduire à une simple compétition de personnalités. Cela doit être, d’abord, le cadre d’un débat démocratique sur le projet que chacun entend porter.

J’y veillerai et propose, sans attendre, de mettre en débat trois premières orientations pour faire de Montpellier une référence écologique en Europe.

1. une économie verte

La croissance pour la croissance n’est pas une fin en soi. Montpellier doit miser sur une économie verte pour créer des emplois non délocalisables.
Des emplois dans le bâtiment avec la priorité à un grand plan de rénovation énergétique des logements. Objectif : 5 000 logements rénovés avant 2020

2. un urbanisme vert

La croissance urbaine doit être régulée. Montpellier doit préserver et développer les qualités de son paysage.
Créer une ceinture verte autour de Montpellier en protégeant les dernières zones naturelles existantes. Objectif : 500 hectares de nature en ville

3. une mobilité verte

Les budgets des collectivités ne sont pas illimités. La priorité des investissements doit aller au développement des mobilités non polluantes, marche à pied, vélo, transport public.
N’engager aucun argent des contribuables locaux pour financer la transformation de l’A9 actuelle et sa liaison avec l’A750. Objectif : 100 % du financement par l’Etat et son concessionnaire
Ces premières orientations ne sont pas exhaustives. Mais elles peuvent, dès à présent, susciter et éclairer le débat de fond à gauche.
J’y serai attentif. Car la confrontation d’idées, l’élaboration d’un projet pour Montpellier doit être la priorité.

Partager/Marquer

Comments are closed.