Après le 11 janvier 2015 : faire de la politique autrement ?

By in Actualités on 20 janvier 2015

En mars dernier, Corinne Lepage écrivait dans le Huffington Post : « Faire de la politique autrement. Il est devenu impossible d’utiliser cette formule tant elle a été galvaudée par les plus grands opportunistes et cyniques de la politique pour faire pire que leurs prédécesseurs. »

Je crains que l’analyse de l’ancienne ministre de l’écologie d’Alain Juppé, désormais Présidente du Rassemblement citoyen – Cap 21, ne soit souvent vérifiée.

Les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher ont bouleversé les Français, réveillé leurs consciences citoyennes et rappelé leur attachement aux valeurs de la République, une et indivisible. Cet appel à la cohésion nationale a obligé les politiques à mettre de côté leurs postures tactiques et leurs réflexes politiciens. Tant mieux.

L’image de la France du 11 janvier 2015 fut belle, le comportement de François Hollande irréprochable, le discours de Manuel Valls à la fois juste et fort. Et après ?
« La France ne sera plus la même » nous promettent les commentateurs. La classe politique va devoir changer, faire de la politique autrement.

Attention ! Car les Français ne sont pas dupes. Ils connaissent la rengaine par cœur. On leur a joué tellement de fois…

Ayons la décence de ne pas retomber dans les travers de la communication outrancière ! Mettons plutôt en actes de nouveaux comportements ! Respectueux du pluralisme et de la diversité des opinions

Candidat aux prochaines élections départementales sur le canton de Montpellier III, je ne me contenterai pas de m’adresser aux électeurs ou de faire connaître par voie de presse mes propositions.

Je proposerai de rencontrer les autres candidats, sans exclusive

Je proposerai à chacun des autres candidats déclarés, sans exclusive, de nous rencontrer afin de mieux nous connaître et de contribuer, ensemble, à créer les conditions d’un débat démocratique apaisé, serein et respectueux.

Cette proposition est bien modeste évidemment. Futile railleront certains. Je la crois toutefois élémentaire si nous voulons consolider, sur le terrain, les valeurs de la République.

La démocratie, ça commence par le respect de l’autre.

Partager/Marquer