dessin man

Monsieur Saurel, le 5 mars vous pouvez mettre fin à la gare des vignes !

By in Actualités on 23 février 2015
Nous y sommes !
Lors de la dernière séance de questions au gouvernement, Alain Vidalies, ministre des transports, vient d’annoncer, devant l’Assemblée Nationale, la décision de reporter les projets de gares nouvelles pour se consacrer à la priorité que constitue la maintenance du réseau ferroviaire. Enfin le bon sens prévaut !
Mais cette annonce est un tremblement de terre pour RFF, maître d’ouvrage des gares nouvelles de Manduel et de la Mogère ; ces deux gares des vignes qui devraient bientôt faire de l’ombre aux gares à betteraves dans le palmarès des (très couteuses) aberrations ferroviaires.Panique à bord. Il faut vite lancer des contre feux. Non non. Rien n’est remis en cause. Le Ministre a parlé de manière générale, mais les projets et les dépenses continuent. Voilà en substance ce que viennent de dire les technocrates de RFF dans un entretien au Midi Libre publié aujourd’hui dans son édition en ligne.

Mais dans la panique, nos technocrates en ont dit un peu trop. Lisez vous-mêmes :
TGV SNCF

En clair, si les collectivités décident de ne pas réaliser les accès routiers à ces gares des vignes ainsi que leur desserte par les transports en commun, alors RFF ne sera pas en mesure de livrer ces joujoux d’architecture ferroviaire à 200 millions d’euros.
Conclusion : Lors du Conseil de Métropole du 5 mars prochain, il suffit de soumettre au vote une délibération indiquant clairement le refus de la collectivité d’engager les dépenses nécessaires à ces ouvrages routiers pour arrêter cette folie ! Chiche !
Partager/Marquer