gare_mogere

Moratoire sur le projet de la Mogère : les écologistes montpelliérains saluent la sage décision de Carole Delga

By in Actualités on 21 décembre 2015

L’accord politique rendu public ce lundi 21 décembre par Carole Delga et les partenaires de la nouvelle majorité régionale pour le mandat 2016-2021 est un acte fondateur. Solidarité, écologie, démocratie : les priorités sont désormais clairement posées.

S’agissant des projets de transport, l’accord prévoit la tenue d’États Généraux du Rail dès le premier semestre 2016.

Il prévoit également que dans l’attente des conclusions de ces États Généraux, soit proposé « un moratoire sur les financements régionaux sur les projets faisant débat. »

Proposé par Christian Dupraz, nouveau conseiller régional, cet engagement va désormais permettre le réexamen du projet de la seconde gare TGV de Montpellier la Mogère dans le cadre d’une réflexion sereine et apaisée.

Les écologistes montpelliérains tiennent à saluer cette sage décision construite avec Carole Delga dans le dialogue et l’ouverture.

Ils tiennent également à souligner le travail remarquable mené depuis plusieurs années par le collectif citoyen contre la gare de la Mogère.

Ce travail précis et argumenté a permis d’éclairer le débat public et de révéler les incohérences voire les mensonges autour de ce projet pharaonique.

La suspension des financements régionaux (45 millions d’euros en valeur 2015) pour le projet de la seconde gare TGV de Montpellier la Mogère est un acte politique courageux dont il faut mesurer la portée.

Face à l’intense lobbying des marchands de béton et des spéculateurs immobiliers, Carole Delga et la nouvelle majorité régionale font enfin prévaloir l’intérêt des usagers, des contribuables et des habitants de la nouvelle Région.

Quand un grand projet coûteux est inutile il faut le suspendre.

C’est fait. Et nous nous en réjouissons.

Partager/Marquer