mogere onesta

Gare de la Mogère : la SNCF s’apprête à remettre les bœufs avant la charrue

By in Actualités on 16 juin 2016

On ne met pas en service une gare sans trains. Et on ne fait pas circuler des trains sans voyageurs. Cette évidence semble enfin s’imposer et la sagesse prévaloir à la SNCF.

Alors que se tient aujourd’hui à Montpellier l’une des dernières réunions publiques des États Généraux du Rail et de l’Intermodalité, une position de compromis se dessine autour de la mise en service de la gare de la Mogère.

Rappelons les faits.

Pour une population inférieure de moitié à celle de Montpellier, la ville de Valence dispose d’une gare TGV desservie par 100 trains par jour.

Sans la gare de Nîmes Manduel, la SNCF annonce 0 train par jour en gare de la Mogère. Autant dire qu’aucune mise en service ne sera possible en 2017.
Avec la gare de Nîmes Manduel, la SNCF ne prévoit que 10 trains par jour environ à la gare de la Mogère. Soit 10 fois moins que la gare de Valence TGV. Une gare fantôme ; bel et bien !

Seule la réalisation de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan et l’augmentation de capacité qu’elle offrira pour la circulation des TGV en direction de Perpignan permettent d’envisager l’atteinte de ce seuil minimum de 100 trains par jour ; seuil à partir duquel la gare de la Mogère et sa desserte par le tramway pourront devenir rentables.

Plus personne ne nie cette évidence économique à la SNCF où l’on s’apprête logiquement à reporter la mise en service de la gare de la Mogère à l’horizon de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan.

En attendant, reste à trouver un usage pour la cathédrale de béton qui vient de sortir de terre. Des idées sont déjà sur la table ; comme la mettre au service du fret ferroviaire.

Ouvrons le débat !

Partager/Marquer