A9 : et si on commençait les travaux tout de suite ?

By in Communiqués on 15 mai 2011

Et si on commençait les travaux de mise en sécurité à la rentrée de septembre, sans attendre les nouvelles tergiversations ministérielles ?

Oui c’est possible.  Cela aurait pu être fait depuis plus de 15 ans.
Sans enquête publique, sans DUP, mais surtout sans délai.
En effet, tout le monde  s’accorde sur 3 points concernant l’autoroute : il faut assurer  la sécuritéprotéger les riverains, et séparer la circulation locale du flux de transit.

Les écologistes ne disent rien d’autre depuis de nombreuses années.

Or, nous pouvons régler ces problèmes tout de suite !

Concernant la sécurité, les écologistes proposent de créer de nouveaux échangeurs ; seule solution pour mieux répartir les trafics aujourd’hui concentrés sur quelques échangeurs, notamment celui du Zénith. Trois nouveaux échangeurs sont à réaliser : l’un au droit d’Odysseum pour desservir la future gare TGV, les deux autres au débouché des contournements Ouest (au niveau de Saint-Jean-de-Védas) et Est (au niveau de Saint-Aunès).

Avec ces aménagements, des réponses rapides peuvent être apportées aux problèmes de sécurité des échangeurs actuels.

Pour la protection des riverains  contre la pollution, et contre le bruit, il est urgent de mettre en place des murs anti-bruits au droit des quartiers sud de Montpellier comme cela a été fait depuis 30 ans dans d’autres agglomérations. Il faut aussi mettre l’autoroute aux normes actuelles notamment en terme d’environnement et réduire sa pollution par une diminution de la vitesse autorisée de 110 à 90 km/h.

Pour ces travaux, nul besoin d’enquête publique, de nouvelle DUP.
L’Etat peut parfaitement prendre cette décision aujourd’hui et demander à ASF de réaliser ces aménagements en tant qu’exploitant.

On nous dit que l’argent est là.

Alors pourquoi attendre et faire prendre des risques aux usagers, aux riverains ?

Mme le Ministre, M le secrétaire d’Etat : à quand des actes ?

Partager/Marquer